diagnostic RPS dans le secteur hospitalier 

 

Notre Cabinet a été mandaté par l’ANFH de Picardie (OPCA du secteur public hospitalier) afin de mettre en ouvre un projet d’envergure : réaliser dans un premier temps mission de capitalisation des actions de prévention des RPS (risques psychosociaux) mises en oeuvre dans les établissements de la FPH (Fonction Publique Hospitalière qui regroupe les établissements hospitaliers, les EHPAD, les établissements d’accueil pour enfants et les établissements d’accueil pour personnes handicapées) puis, dans un second temps, de réaliser une étude des besoins de prévention des RPS dans les établissements de la la FPH de taille plus modeste.

A l’aide des résultats du travail de capitalisation et d’étude, l’ANFH souhaite faire évoluer son offre de formation et accompagner au mieux ses adhérents.

Durant 18 mois, nous avons travaillé avec 18 établissements représentatifs de la région pour mener à bien cette action collective. Le choix d’un pilotage paritaire de nos travaux sur cette thématique complexe était un impératif pour nous : si les difficultés rencontrées par les professionnels et les encadrants sont exprimées en termes de risques et troubles psychosociaux, les possibilités d’actions dans une logique de prévention sont du registre de la Qualité de Vie au Travail et nécessitent de fait une approche paritaire. 

En s’appuyant sur une importante étude documentaire et une approche par les « traces de l’activité », sur des temps d’observation de l’activité (en journée, nuit, week-end) mais également sur plus de 210 entretiens, nous avons pu renvoyer à l’ANFH, à sa tutelle ARS ainsi qu’au partenaires sociaux, une image concrète des actions et des enjeux de la prévention des RPS sur le territoire. 

Les constats réalisés mettent en avant une nécessité d’engager l’action : les constats et diagnostics existent chez les différentes parties prenantes, quand bien même les « mots » mis dessus ne sont pas les mêmes. Ces constats croisent les catégories de risques mis en avant par le Collège d’experts « Gollac ».

Sont ainsi mis en avant : les contraintes réglementaires et financières qui limitent les marges de manoeuvres, des situations économiques compliquées voir très compliquées, la crainte de l’avenir (y compris chez des professionnels sous statut fonctionnaire), une évolution de la population accueillie dont les demandes sont de plus en plus importantes, les contraintes directement liées à l’activité : 

 •               Le changement et  l’intensification du travail

•               La conduite du changement et son accompagnement,

•               La perte du sens du travail et les conflits éthiques dans un contexte de changement,

•               Les évolutions de l’identité professionnelle,

•               La violence externe et interne,

•               Les inaptitudes, les TMS et les autres risques professionnels

•               L’absentéisme, les plannings et le rappel durant les repos,

•               La conciliation entre la vie privée et la vie professionnelle,

•               La reconfiguration de la ligne hiérarchique dans un cadre de mutation globale, de regroupements, de fusion de services…

•               Les addictions (alcool, drogues,…)

Les préconisations que nous avons proposées portent sur les dimensions de gouvernance, d’organisation et de travail : l’engagement nécessaire des directions, la mise ne meure d’une approche co-construite des RPS, la structuration d’une méthode de conduite de changement, un travail partagé sur « le travail » dans la lignée des travaux de l’ANACT et de Yves Clot, la mise en oeuvre d’action de prévention relevant des 3 types de prévention, la prise en compte des différentes temporalités présentantes dans les établissements (le temps administratif n’es pas celui du patient, du praticien, de l’infirmière, …), s’appuyer sur les situations de travail pour développer le bien-être des professionnels, …

A partir de ces facteurs clés de succès, nous avons pu proposer une démarche pragmatique reposant sur 7 piliers :

1.      Le partage des savoirs sur les risques professionnels et sur la QVT : partager un langage et des concepts afin de mettre en oeuvre une montée symétrique en compétence

2.      L’animation du DUERP : passer d’une obligation réglementaire à un outil de pilotage de l'action

3.      Le collectif de travail : s’appuyer sur le collectif comme outils de soutien des professionnels

4.      Le management : entrer dans une logique de professionnalisation des encadrants afin qu’ils managent les professionnels, rendre visible la ligne hiérarchique et ne pas réfléchir uniquement « niveau hiérarchique par niveau hiérarchique »

5.      La gestion des compétences :  recouvre l’assurance de la réponse professionnelle individuelle et collective. Elle intègre aussi le traitement des salariés isolés professionnellement.

6.      L’analyse et la compréhension des situations de travail : Il s’agit de passer du  discours sur le travail au  travail sur le travail. 

7.      L’organisation du travail : Elle est la clé de la prévention primaire et un objet essentiel de la Qualité de Vie au Travail en confirmant (ou pas) le sens commun du travail réalisé. Elle demande là aussi une approche méthodologique rigoureuse et participative.

Notre approche étant systémique, le schéma suivant propose une représentation des sous-systèmes à l’oeuvre, dont les interactions peuvent générer des RPS si l’un d’entre-eux est dysfonctionnel, mais surtout du bien être au travail lorsque leur articulation est pertinente.

L’ensemble de ces constats et propositions ont fait l’objet d’une communication par les consultants IE lors d’un congrès organisé à Amiens le 11 juin 2015 consacré à la prévention des RPS dans la FPH. Durant ce congrès plusieurs témoignages d'actions de prévention ont été présentés par les établissements du territoire, Des interventions de l’ANACT (retour d’expérience des travaux menés avec la HAS) et la CNRACL (retour d’expérience et ingénierie financière d’appui au projet de prévention des RPS) sont venu compléter la présentation des terrains.

 

 Retour haut de page